Bénin 30 octobre 6 novembre 2016
PDF Envoyer

 

COMPTE RENDU FORMATIONS

GESTION OPERATIONNELLE ET COMMANDEMENT (GOC 2/3)

&
SECOURS AQUATIQUES (SAV)

DU 30 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE 2016

EQUIPE PEDAGOGIQUE

RELATION ADMINISTRATIVE :

Claude LETT

GESTION OPERATIONNELLE ET COMMANDEMENT :

Jean-Marc CHESNET : Didier BAYON

SECOURS AQUATIQUES :

David MAURIN : Bernard CINI

 

Départ samedi 30 octobre pour Bernard, Jean-Marc et David avec la Royal Air Maroc

Malgré quelques déboires sur le trajet à cause de la circulation dense et surtout de l’arrivée tardive à l’aéroport pour l’embarquement, les bagages sont enfin enregistrés.

Arrivés à Casablanca, les bagages sont transférés sous notre nez mais nous étions derrière les vitres du terminal et ce que l'on voit sort du réel, une valise tombe sur le tarmac et, c’est une de nos valises. Nous tapions à la vitre blindée et bien sur personne n’entendait, heureusement tout est rentré dans l’ordre quand le chauffeur a remarqué dans son rétro une valise à terre.

Atterrissage à Cotonou à 5h du matin, Lazare est au rendez-vous, puis nous profitons de la journée du dimanche pour faire le tour des infrastructures que nous allons utiliser pour le stage SAV. Ce qui nous permettra de trouver un site sur l'océan plus adapté quelques centaines de mètres plus à l'ouest que la plage d'Obama Beach.

 

 

Départ dimanche 31 octobre pour Claude et Didier avec Air France.

Départ de Lyon à 12h pour une petite escale à Roissy. Redécollage à 13h30 pour Cotonou.

Atterrissage à Cotonou à 21h30, récupération des 6 sacs à 22h30 et bien sûr ce sont les derniers qui arrivent sur le tapis....

L’équipe est là avec Lazare. Nous prenons la direction du GNSP (groupement national des sapeurs- pompiers) pour notre première soirée.

Nous prenons ensuite nos quartiers au G.I.S (groupement d’intervention subaquatique) qui nous héberge pour la semaine. C’est le centre de secours au bord de la lagune de Cotonou. Sa vocation est de défendre principalement le marché de Dantokba (un des plus grands marchés d’Afrique), et aussi de déployer les moyens nautiques (barques, sauveteurs aquatiques) en défense du lac, de la lagune et de l’océan.

Panorama du Groupement d’Intervention Subaquatique.

 

Marché de Dantokba

Lundi 31 octobre
Pour l’ensemble du groupe lundi matin : 8h

Nous arrivons au GNSP avec notre pick-up Toyota où la garde est à la prise d’armes. Seuls les pompiers du GIS sont prêts et en tenues (short, tee-shirt, maillots de bain).

Lors de la revue du matériel donné les années précédentes nous nous rendrons compte qu'il y a moins de perte et que le matériel est entretenu avec soins (même les shorts ont été floqués par leur soins). Nous leurs présentons alors le matériel qui a été acheté par l'association, 11 lots « palmes masques tubas lycras». Cette nouvelle donation de matériel est présentée aux officiers présents.

La formation SAV peut commencer et c’est en VSAV désarmé que le groupe rejoint la piscine de la ville de Cotonou.

 

Formation GOC :

Les 31 stagiaires du stage GOC s’installent dans la salle de cours au 1er étage du GNSP.

2 niveaux de grades sont présents dans la salle : les sergents qui passent le BQ1 (grade de sergent/chef) et les sergents/chefs qui passent le BQ2 (grade d’adjudant). Ils sont facilement reconnaissables puisque leurs tenues sont différentes : kaki pour les BQ1 et bleu pour les BQ2. Après les présentations d’usage, le capitaine de la formation ouvre le stage. Nous nous présentons à notre tour, les cours théoriques peuvent commencer. Le lundi se passe sans qu’on puisse déceler si les stagiaires sont attentifs et intéressés par la formation, l’ambiance est assez lourde d’autant plus que la salle n’est pas du tout adaptée à ce type de formation. Heureusement le mardi est un jour férié, ce qui va nous permettre de recentrer la formation GOC sur les attentes des stagiaires.

Mardi 1er novembre :
Nous profitons que le mardi soit férié pour nous permettre de recentrer la formation GOC pour répondre à

l’attente des stagiaires.

Mercredi et jeudi matin

Les 2 journées sont essentiellement axées sur des cas concrets théoriques et pratiques en sous-groupe de 6 stagiaires.

Jeudi après-midi et vendredi matin

Ces 2 demi-journées sont consacrées à la mise en œuvre opérationnelle des différents cas que les stagiaires ont vus les jours précédents. Un questionnaire technique servira pour la validation des stagiaires.

 

FORMATION GOC

MATIN

APRES MIDI

Lundi 31

Accueil des 31 stagiaires avec une introduction de la formation effectuée par le capitaine chef du service formation de GNSP

Mot de Claude Lett : Président AAIP.
Présentation des 2 formateurs pour la semaine.

Sécurité individuelle et collective MGO : marche générale des opérations

GOC : Rôle du chef d’agrès et rôle du chef de groupe

Travail en sous-groupe sur des cas concrets

Mardi 01

Férié

Férié

Mercredi 02

Réaction de mémoire : 5 questions écrites

Travail en sous-groupe sur des cas concrets

Généralité sur le commandement

Raisonnement tactique et SITAC

Travail en groupe avec thème sur terrain

Jeudi 03

Travail en groupe avec thème sur terrain

Manœuvre sur terrain avec thème pour chef d’agrès

Culture Administrative (CAD) : droits et obligations

Manœuvre sur terrain avec thème pour chef d’agrès

Vendredi 04

Evaluation écrite certificative : 1h
Manœuvre sur terrain avec thème pour chef d’agrès

Colloque de fin de stage Verre de l’amitié

 

DEROULEMENT DE LA FORMATION SAV :

Plan de Cotonou avec les sites de manœuvres :

Piscine de Cotonou : un bassin de 50m
El Dorado Hôtel : Plage privée d’un hôtel à l’abri des vagues grâce à une jetée Erevan : Plage naturelle de l’océan atlantique avec gros rouleau et courant Lac Nokoué : lac au nord de Cotonou d’une dizaine de kilomètres carrés

Piscine de Cotonou Lundi 31 octobre

Ouverture du stage :
09h30 piscine de Cotonou,

Le stage commence avec l’échauffement pris en charge par le SAV béninois référent sport, il en sera ainsi toute la semaine pour l’échauffement, le retour au calme et les étirements.

Puis c’est la partie aquatique qui commence.

Echauffement dans l’eau et prise de contact du nouveau matériel.
1er test 500 Nage Libre
En 2
ème partie, travail en atelier : - séance apnée en statique et dynamique

Puis nouveau test de 500m Nage Libre
Puis relais par équipes et une équipe formateurs. Pour finir waterpolo pendant 30 minutes

Mardi 01 Novembre

– travail sur les prises de dégagement

14h00 piscine Cotonou

Echauffement puis travail en atelier

1) Technique de sauvetage
2) Palmage
3) Travail de vidage du masque

FERIE

Mercredi 02 novembre
Matin
-Echauffement
-Echauffement, palmage, endurance environ 1000 mètres. - 3 ateliers : en appui avec les aides formateurs.

1) sauvetage d’urgence à 15 mètres du bord
2) sauvetage au filin environ 30 m du bord
3) travail apnée sous une plate- forme 4 mètres de fond

-Travail de relais (3 équipes de 4) avec comme objectif la vitesse d’exécution, rapidité d’intervention et un travail d’orientation.

Présence de la télévision Japonaise et de notre président de 2AIP.

Après-midi lac Nokoué

Exercice de sauvetage depuis embarcation. Rappel des règles de sécurité : port du coupe circuit pour le pilote, point mort lors de la récupération de sauveteur et de victime ; port du gilet de sauvetage pour tout le personnel.

La manœuvre sur le lac : dépose de la victime, puis mise en situation, passage rapide et dépose de sauveteur, et retour pour récupérer tout le monde avec l’embarcation une fois que le sauveteur a abordé et sécurisé la victime.

Jeudi 03 Novembre 9h00 plage Erevan

Nouveau site une plage plus à l’est de Obama beach !
Plage qui est plus creusée et des vagues qui sont mieux formées, du coup plus intéressant pour apprendre à les passer. Un peu moins de courant latéral.

1) Travail de passage des vagues (1ère fois pour certains stagiaires). 2) Travail avec le filin

La sécurité est toujours assurée par trois stagiaires près à effectuer un sauvetage filin. Des simulations sont effectuées par l’encadrement dans les vagues pour voir les réactivités des stagiaires.

Vendredi 04 Novembre 8h30 « Plage Erevan »

Même travail que jeudi avec passage de tous les stagiaires en sauveteur de pointe.

EN CONCLUSION SAV :

Nous sommes agréablement surpris du dynamisme créé par AAIP sur le sauvetage aquatique au Benin. Cette formation perdure tout au long des années puisque maintenant la quasi-totalité des futurs stagiaires ont les clés techniques nécessaire en natation au début de stage.
Ce qui nous permet de nous concentrer uniquement sur la pratique du sauvetage aquatique.

De notre côté nous avons comme projet de diversifier les compétences du groupe, cela passera par le recensement de rivière accessible pour la sensibilisation à l'eau vive. La réparation du zodiac du GIS, ou une mutualisation des moyens avec la police de Cotonou qui dispose de 4 semi rigide d'intervention pour développer la compétence en mer avec embarcation.

Tous n'ont pas réussi le stage montrant la difficulté de cette formation malgré un très bon groupe, bon esprit, bonne cohésion, ayant permis de délivrer les diplômes de SAV à dix stagiaires sur treize au départ. Nous avons élevé au rang de formateur trois anciens stagiaires.
L’objectif étant pour ces formateurs de pouvoir former un groupe homogène avec les autres sauveteurs des stages précédents dans un souci de maintien des acquis.

Pendant toute la durée du stage nous avons insisté sur la sécurité collective et l’entretien du matériel à disposition. Nous avons félicité les stagiaires pour leur engagement sans faille durant la semaine : ils ont tous nagé pas moins de 4,5 km.

A noter l’implication des cadres du GNSP qui ont été présents tout au long de la semaine sur tous les sites.

Vendredi après-midi

Colloque en salle de conférence en présence de la totalité des stagiaires GOC et SAV, Commandant en

11

second et des officiers du GNSP. La promotion SAV 2016 se nomme Félix Dansou*.

Après les discours des différents acteurs, une multitude de photos sont faites dans la cour avant le pot de l’amitié

Rencontre avec le commandant CARA responsable sécurité civile à l’ambassade française de Cotonou. Nous lui faisons un point de notre activité depuis 2010 avec les différentes formations, tel que le secours routier, le sauvetage aquatique et la gestion de commandement.

Nous avons formé une trentaine de sauveteurs aquatiques. Certains ont participé à une opération de secours sur la lagune en 2016 où ils ont sauvé plus de 35 personnes dont de nombreux enfants et femmes d’un bateau trop chargé qui coulait.

Rencontre avec le LIEUTENANT-COLONEL Gildas Tikpatimah N'DAH-SEKOUl Chef du GNSP en présence du commandant CARA pour faire un point technique sur les besoins à venir du GNSP. Après viennent les remerciements du colonel sur la qualité des formateurs dans les différents thèmes depuis 2011.

Nous lui faisons part que nous venons d’apprendre que le GNSP était en négociation avec les responsables du port autonome pour signer une convention de partenariat en vue de former les pompiers du port. La veille nous avons été contacté par un responsable du port pour assurer les mêmes formations et particulièrement le Secours aquatique.

Nous pensons que maintenant le GNSP a la capacité d'assurer les formations du personnel du port autonome, nous ne répondrons pas à la demande formulée par les autorités du port.
Dans le domaine du SAV, nous serons partenaires pour mettre en place cette formation au sein du port autonome avec deux ou trois moniteurs d’AAIP et trois formateurs du GNSP.

Un stage PLG 0 « Plongeur premier niveau » est prévu dans le premier trimestre 2017, celui-ci serait financé par des donateurs privés Béninois.

Le GIS peut être considéré comme un centre de référence pour les sauveteurs aquatiques, avec ses 5 formateurs, qui nous ont prouvé leurs engagements lors de cette formation.
Nous devons continuer à renforcer la capacité de travail uniquement des formateurs par un accompagnement ponctuel lors d’une session SAV organisée par eux. Dans les nouvelles compétences des SAV nous proposons une formation en eau vive, le recensement des rivières sera effectué en 2017 par Lazare et Thomas chef de compagnie du GIS.

Dans le domaine du GOC, nous pensons que cette formation a bien été perçu par les stagiaires, il manque un niveau qui n'est pas en place encore au GNSP le GOC 3, équivalent chez nous du Chef de Groupe. Ce maillon est le lien entre les chefs de gardes et les cadres supérieurs lors d’une intervention. « Les officiers chefs de groupe assurent le commandement lors d’interventions qui ne nécessitent pas la présence d’un officier supérieur ».

Les officiers du GNSP possèdent le GOC4 équivalent chef de colonne, Il manque ce lien qui nous paraît important, mais je suis conscient que nous avons toujours cette vision française de la protection civile.

À partir de relations que nous avons en France, proches du président de la république du Bénin Monsieur TALON, nous avons envisagé une rencontre avec celui-ci pendant notre séjour à Cotonou. Des événements graves qui ont secoués la vie politique locale pendant une semaine nous ont empêché de mener à bout cette rencontre. Il est évident pour nous que nous reconduirons cette demande lors de notre prochain séjour au Bénin.

En attendant les futures demandes émanant du chef du GNSP pour poursuivre notre action de formation, nous devons continuer la recherche de fonds pour organiser nos déplacements au Bénin.

*Félix Dansou Ancien ministre du gouvernement Béninois est le père de benoit membre de notre association.
Monsieur Dansou est à l'origine de notre partenariat avec le Groupement National des Sapeurs 
Pompiers du Benin et de notre rencontre avec le général Amoussou. Celui-ci nous a quitté en 2015.

 

Mise à jour le Vendredi, 14 Avril 2017 16:26
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir